Loading

wait a moment

Des clients mauvais payeurs : que faire ?

mauvais payeurs

Toute entreprise peut être confrontée à une situation délicate où un client n’arrive pas à payer sa facture. Sachez que toute créance, aussi infime soit-elle, peut toujours arriver à léser votre trésorerie. De ce fait, il est important d’y remédier rapidement, afin d’éviter la casse. Certes, il est normal de se retrouver démuni face à un client mauvais payeur et ne savoir quoi faire. Cependant, vous avez tout votre droit de revendiquer le règlement de la facture pour assurer la pérennité de vos activités. Voici donc, des conseils pour vous aider à réagir face aux mauvais payeurs.

Retard ou défaut de paiement ?

Peut-être qu’il vous arrive de juger vos clients d’emblée que, s’ils mettent du temps à régler leur facture, cela fait d’eux des mauvais payeurs. Pourtant, si vous les considérer immédiatement comme tels, sans connaître les vraies raisons de leur retard de paiement, cela risque d’influencer considérablement votre comportement. Par la suite, vous aurez tendance à faire face à une sorte de piège par rapport à votre procédure de recouvrement.

En effet, il est fort probable qu’il s’agisse juste d’une omission au niveau du service exécutant le paiement des factures ou d’une difficulté financière temporaire. Il vous est conseillé de rester courtois dans votre démarche pour rappeler à votre client l’existence d’une facture impayée. Rien ne vous empêche cependant de prendre un ton strict, pour qu’il sache que la situation est sérieuse. N’oubliez juste pas que vous devez également préserver la bonne entente qu’il y a entre vous pour fidéliser votre clientèle.

Les actions à éviter

Les mauvais payeurs sont facilement discernables. Toutefois, il peut arriver que ces derniers se comportent des façons les plus indiscernables possibles, pour pouvoir vous duper. S’il arrive donc qu’un de vos clients ne paie pas sa facture, à la date butoir, il est mieux d’agir rapidement afin de lui rappeler sa créance impayée. Evitez donc d’attendre les bras croisés.

N’optez pas de façon incontinente les grands moyens pour faire payer votre débiteur. Il n’est donc pas nécessaire de brusquer votre démarche, en sautant des étapes et d’avoir immédiatement recours à une action en justice. Si vous agissez ainsi, votre notoriété pourrait subir les conséquences de risque de perte de votre clientèle.

Vous ne devez pas non plus intimider ou menacer votre débiteur. Ne lui faites même pas allusion au fait que vous le considérez comme un client mauvais payeur. Effectivement, si vous décider de renoncer à certaines mesures de confidentialité, vous risquez de nuire à votre réputation.

Les initiatives à entreprendre

La première action que vous devez entreprendre, afin d’éviter les mauvais payeurs, c’est d’établir des factures bien détaillées. Vous pouvez mentionner dans votre bon de commande ou de livraison que la loi autorise une pénalité pour tout retard de paiement. Il est également possible de préciser dans vos conditions de vente, qu’en cas d’impayé, la totalité des frais de recouvrement est à la charge du client. Mais le mieux que vous puissiez faire c’est de proposer une possibilité de diviser le paiement en acomptes, afin de faciliter l’acquittement.

Vous pouvez également relancer le débiteur via appel téléphonique ou par écrit. Soyez indulgent dans cette démarche, afin de préserver votre relation commerciale. Toutefois, cette méthode requiert beaucoup de temps et d’énergie, donc il vous est recommandé de faire appel à une aide externe pour vous servir d’intermédiaire. En effet, engager un huissier de justice vous permet d’entamer une procédure de recouvrement stricte mais dans un cadre à l’amiable.