Titre de l’archive

Autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et dolore feugait.

Archive mensuelle 9 juillet 2019

Quels sont les métiers qui recrutent le plus en 2019 ?

À la recherche d’un emploi ? Plusieurs recrutements sont prévus au cours de l’année 2019 bien que les prévisions économiques ne soient pas très rassurantes. Ce sont des postes qui se libèrent après un départ en fin de carrière, mais aussi des emplois qui ont été ou sont en cours de création. Une diminution du taux de chômage est envisagée, car d’ici 2022, on prévoit près de 800 000 postes à pourvoir chaque année. Cinq secteurs figurent parmi les plus porteurs de métiers pour cette année.

Les services à la personne toujours à la recherche d’employés

Avec 160 000 emplois qui devront être créés d’ici les 6 années qui suivent, le secteur des services à la personne prend la première place en ce qui concerne les métiers qui recrutent le plus. En effet, les employeurs sont à la recherche constante de professionnels dans ce secteur. Ce sont des métiers qui demandent une qualité humaine à savoir de l’empathie, de la patience et également de la psychologie. Par ailleurs, ils restent toujours d’actualité. Parmi les catégories les plus demandées, on distingue les aides à domicile, les assistant(e)s maternel(le)s, les employés de maison ainsi que le personnel soignant et hospitalier.

Le domaine de l’agriculture dans le top 10

En plus des services à la personne, les métiers saisonniers de l’agriculture également embauchent beaucoup. Parmi ces derniers, on retrouve le viticulteur par exemple. Contrairement à ce qu’on pense, il cultive la vigne et la récolte pour fabriquer le vin. Ensuite vient la commercialisation. Bien que saisonnier, le métier de viticulteur exige d’être à l’affût toute l’année entre les ventes, la culture et la cave à vin. À défaut de pouvoir travailler pour soi-même, on peut aussi devenir agriculteur salarié. L’ouvrier agricole peut travailler dans l’élevage, le maraîchage sans oublier le domaine de l’exploitation laitière.

Les métiers de la restauration en manque de main-d’œuvre

Le secteur de la restauration promet également beaucoup de postes à pourvoir. Entre autres, le plus recherché est le serveur en café restaurant. Également appelé garçon de café, il doit noter les commandes des clients et les servir. Il doit également encaisser l’addition et pour finir, débarrasser la table. De l’autre côté, au fourneau, la profession d’aide de cuisine connait aussi une forte demande. Métier très polyvalent, ce dernier assure la préparation des ingrédients, le rangement des produits ainsi que le dressage des plats. On peut également lui confier le nettoyage ainsi que la plonge au besoin.

De nombreuses opportunités dans le secteur du commerce

Les caissiers, les vendeurs ainsi que les attachés commerciaux et les employés du libre-service sont des métiers peu qualifiés qui recrutent énormément. En ce qui concerne ces derniers, aucun diplôme n’est requis, cependant, la possession d’un CAP en vente pourrait aider. Sous les ordres d’un chef de rayon ou d’un directeur de magasin, ils peuvent transporter, vérifier et inspecter les marchandises, étiqueter les produits et assurer l’entretien et le nettoyage des étals de présentation.

La fonction publique de l’État recrute avec ou sans concours

Il s’agit ici de postes de cadres intermédiaires et supérieurs en général dans le domaine de la sécurité, de l’Éducation Nationale, de la recherche ainsi que de la Justice. Chaque année, la fonction publique est victime de massifs départs à la retraite. Aussi, de nombreux postes se libèrent et donnent la possibilité de devenir fonctionnaires sans pour autant passer par un concours. L’Éducation Nationale par exemple recherche toujours des enseignants qualifiés ainsi que des adjoints administratifs.

Ce ne sont que des secteurs parmi tant d’autres, ainsi, ne désespérez pas si vous n’êtes pas embauché de suite. Afin de dénicher un emploi qui vous convient, vous pouvez approcher un conseiller d’orientation, mais également trouver votre voie grâce aux applications mobiles telles que Fongecif disponible sur Apple Store et Google Play.

Paris ou province : où créer son entreprise ?

Une entreprise, ce n’est pas seulement une idée et un projet. C’est également un lieu. Trouver un local où implanter sa société est une décision qui doit être murement réfléchie. Entre tenter sa chance à Paris ou établir son siège en province, les entrepreneurs hésitent. Voici le pour et le contre de chacune des solutions.

Paris, le cœur commercial

Il n’y a aucun doute : Paris est là où tout se joue. Dans le monde de l’entreprise, la capitale est un terrain inédit d’opportunités commerciales. Dans le centre des affaires, votre entreprise s’inscrit au cœur d’un vaste réseau de professionnels. Le démarchage y est donc plus facile : vous pouvez sonner à toutes les portes dans l’espoir que l’on vous ouvre.

Toucher une cible hétérogène et internationale

La population parisienne est très hétéroclite. Chaque produit et chaque service trouvera une cible qui lui convient. Entre originaires franciliens et expatriés, vous saurez toucher un public varié, que vous soyez sur un marché concurrentiel ou de niche.

Vous bénéficiez également du rayonnement de la ville Lumière. Trouver un local commercial à vendre sur Paris, c’est apporter cette touche « made in France » de pure souche à votre entreprise. Si vous envisagez de trouver des clients, des investisseurs ou des collaborateurs internationaux, l’image de votre marque est essentielle.

Être sur la scène des événements importants

Il faut le dire, Paris est bien le lieu le plus animé de France. Si c’est le cas sur le plan culturel (concerts, musées, expositions, festivals…), ça l’est aussi pour le business. La capitale accueille chaque année de nombreux salons professionnels, concours, galas et représentations où il est bon de se faire voir.

Lorsque vous commencez tout juste votre activité, participer à de tels événements n’est certes pas aisé. Mais les nombreux incubateurs parisiens sont de réels tremplins pour votre jeune entreprise. Invitations, aides financières, participation aux appels à projet : les pépinières représentent une solution intéressante pour donner vie à votre startup.

La province, la terre des success stories

Implanter son siège à Paris intramuros n’est pas donné à tout le monde. Cela représente une certaine somme qu’il est difficile de mettre sur la table au commencement d’une entreprise. Chaque année, près de 12 000 habitants décident de quitter la capitale pour s’installer en région. Parmi eux, des entrepreneurs à la recherche d’un nouveau cadre de vie.

Bénéficier d’une vie moins chère

Entreprendre hors de Paris, c’est faire des économies. Les locaux professionnels sont 2 à 4 fois moins chers en province, notamment dans les grandes zones commerciales et industrielles. Les offres sont beaucoup plus nombreuses, puisque la demande y est moins élevée et les opportunités de construction plus grandes.

La province, c’est aussi un salaire de 10 à 20% moins élevé que dans la capitale. Un atout important lorsqu’on souhaite créer son équipe sans s’endetter. Les régions proposent différents programmes afin d’attirer les jeunes entreprises et dynamiser leur activité économique. Aides et subventions sont plus facilement accordées aux startups.

Jouer avec la diversité des secteurs du territoire français

Le caractère à double tranchant de Paris est son périmètre limité. Si tout est centralisé, aucun secteur est propre à un lieu. En province, ce problème n’existe pas. Vous pouvez choisir une ville ou une région en fonction de son activité, afin d’être sûr d’agir au bon endroit.

La province connaît son lot de « success stories ». Lyon est réputé pour son marché du web. Strasbourg représente une scène technologique importante et Lille fait la part belle à l’industrie. À Marseille, les entrepreneurs de projets artistiques ou touristiques semblent être le mieux lotis.

Profiter de la qualité de vie provinciale

L’un des autres avantages de la province est sans nul doute la qualité et le confort de la vie. Beaucoup moins stressant qu’à Paris, le rythme quotidien est calme et stable. Alors que certains ne font que passer par la capitale, les salariés en région sont plus réguliers et constants.

Beaucoup d’entrepreneurs se dirigent vers le Sud de la France pour un climat agréable et un magnifique cadre de travail. Marseille, Nice ou Perpignan accueillent de nombreuses startups qui souhaitent travailler les pieds dans l’eau et au soleil. À Montpellier, le succès de Teads, entreprise spécialisée dans la vidéo publicitaire, s’explique entre autres par le confort des salariés.

Entreprendre hors de Paris, ce n’est pas être coupé du monde. Aujourd’hui, les réseaux routiers sont bien développés dans toutes les régions et les nombreuses gares et aéroports permettent des trajets quotidiens sur le territoire. Créer son entreprise en province, c’est donc échapper à la vie parisienne tout en étant à quelques heures seulement de tous les centres d’affaires.

Pour décider où implanter votre entreprise, il faut faire la liste des pours et des contres, en fonction des besoins de votre société et de votre budget. Réalisez un choix stratégique : celui qui augmentera la productivité et les recettes de votre activité professionnelle, celui qui vous donnera envie de vous lever tous les matins. Paris ou province ? Le choix ne tient qu’à vous.