Titre de l’archive

Autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et dolore feugait.

Archive mensuelle 9 janvier 2020

Devenir moniteur auto-école : quelle formation suivre ?

Devenir moniteur auto-école : quelle formation suivre ?

Devenir moniteur d’auto-école est une vocation comme le métier enseignant. Le moniteur est un formateur qui dispense à la fois des cours de conduite et de code. Son métier nécessite de côtoyer avec plusieurs apprentis conducteurs et apprendre les règles de la sécurité routière.

Bien entendu, tout le monde ne peut pas devenir moniteur sans un diplôme et une autorisation d’enseigner.

Les conditions pour devenir moniteur

Vous vous demandez surement comment devenir moniteur dans une auto-école ? Tout d’abord, le métier nécessitera obligatoirement l’obtention du titre professionnel CCP ECSR ou enseignant de la conduite et de la sécurité routière selon la nouvelle réglementation de mars 2016.

La nouvelle réglementation est plus flexible pour les personnes qui souhaitent devenir moniteurs. En fait, le passage est désormais ouvert aux diplômés ou non. La nouvelle règlementation stipule également que la possession d’un permis B n’est plus obligatoire pour les candidats. Ces derniers pourront accéder à un titre professionnel de niveau III équivalent à un bac +2.

Il est bon de savoir que les candidats libres ne peuvent pas pour passer un examen de CCP ECSR. Il est donc nécessaire de s’inscrire auprès d’un centre de formation agréé. Ce dernier offrira la possibilité pour le candidat de suivre des heures de formation et passer les examens de mise en situation professionnelle.

Vous pouvez également demander une validation des acquis d’expérience auprès du ministère du Travail. Il suffit de passer des examens de mise en situation professionnelle. Et ensuite, vous devriez passer un entretien technique auprès d’un membre de jury.

Le candidat peut également opter pour le parcours progressif qui offrira la possibilité de travailler en parallèle dans une auto-école en tant que moniteur. Cependant, l’option permettra d’obtenir séparément le CCP 1 et le CCP 2. Afin d’enseigner, le moniteur peut disposer d’une autorisation temporaire.

Les autres conditions pour devenir moniteur

Pour exercer le métier, le candidat doit être un citoyen modèle vis-à-vis de la loi. Pour vérifier ses antécédents pénaux, il doit fournir un casier judiciaire. Ainsi, les personnes qui ont fait l’objet d’une condamnation ne pourront pas exercer dans le métier.

Des examens de santé sont également nécessaires pour les futurs moniteurs. Ainsi, ils doivent effectuer par exemple des tests de vue, bilans de santé. Cela garantira, la sécurité des apprentis sur les routes. D’ailleurs, l’accès à la formation nécessite de disposer un âge minimum de 20 ans.

Le candidat qui souhaite venir se former auprès d’un centre de formation agréé doit aussi disposer d’un permis hors période probatoire. Généralement, la période varie de 2 à 3 ans en fonction de la méthode d’apprentissage de la conduite. La durée peut s’étaler jusqu’à 3 ans quand le possesseur du permis n’a pas suivi des formations complémentaires. Vous pouvez tout savoir sur la période probatoire en consultant le site https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2390 .

Les formations nécessaires pour acquérir Le CCP ECSR

Les centres de formation dispensent des cours théoriques et pratiques d’une durée de 910 heures. Il est également nécessaire de suivre un stage professionnel auprès d’une entreprise à la fin de la formation. La durée du stage se situera aux environs de 280 heures pour un candidat.

Comment obtenir un agrément d’enseigner ?

L’obtention d’un agrément d’enseigner auprès de la préfecture est également une condition utile pour exercer le métier selon l’article R212-1 et suivant le Code de la route. Il suffit d’adresser, une demande d’autorisation et fournir différents dossiers. Exemple, une déclaration sur l’honneur, photocopie du titre professionnel CCP ECSR, certificat médical…

L’autorisation d’enseigner reste valide pour une durée de 5 ans. Après ce délai, il est nécessaire d’effectuer une nouvelle demande auprès de la préfecture.

Pourquoi se tourner vers une école de formation en 3D ?

Vous vous demandez si c’est une bonne idée de faire une formation en 3D ? Vous n’avez aucun doute à avoir. Il s’agit d’une des meilleures formations qu’il peut vous être donné de suivre à l’heure actuelle. En effet, se former à un métier dans les secteurs du 3D et des effets visuels constitue une compétence très recherchée actuellement dans le domaine du travail.

Si vous êtes passionnés par ce domaine, vous aurez la chance à la fin de votre cursus de faire à la fois un travail que vous aimez, mais qui développe aussi votre créativité. Voici tout ce que vous devez savoir et les bonnes raisons de vous lancer dans cette formation dès à présent.

En quoi consiste une formation en animation 3D ?

Il s’agit d’un cursus qui vous offre la possibilité de maitriser les fondamentaux de la production vidéo et de faire de l’animation sur une multitude de logiciels. Vous pourrez ainsi développer et mettre à l’œuvre votre sens de la créativité, mais aussi faire ressortir le côté artistique qui sommeille en vous. Il s’agit là d’une compétence très recherchée par les studios de cinéma, les réalisateurs et les personnes évoluant en indépendant dans le monde du cinémaFaire une formation d’école 3D d’animation vous amènera à travailler en équipe sur divers projets. Pour chaque projet sur lequel vous travaillerez à la fin de votre formation, des idées novatrices seront attendues de vous ainsi que des effets spéciaux de haut niveau. Vous pourrez contribuer à la réalisation de films, séries, courts-métrages, etc. L’animation 3D nécessite donc à la fois de la créativité et des compétences techniques. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la formation en animation 3D est très axée sur la pratique et sur la mise en relation des étudiants avec les acteurs du monde du cinéma.

Les spécificités de cette formation

La formation en animation 3D vous permet de maitriser tous les logiciels d’infographie 3D. Toutes les techniques d’effets spéciaux utilisées dans les studios de production vous seront ainsi plus familières. C’est une formation qui a la spécificité de vous donner toutes les compétences professionnelles dont vous avez besoin pour exercer un métier. Nul besoin de faire des stages à la fin de votre formation pour exercer votre métier. En animation 3D, la pratique commence dès les premières heures de cours. De plus, vous avez la possibilité de choisir de prendre des cours en ligne. Vous pourrez ainsi gagner du temps sur les cours théoriques et vous adonner à la pratique. À la fin de cette formation, vous serez en mesure d’élaborer un book de présentation avec des visuels créatifs. Ce qui vous permettra de vous distinguer sur le marché de l’emploi. Après le BAC, une licence ou un master, vous avez la possibilité de choisir la formation en 3D. Elle est aussi ouverte aux personnes qui souhaitent effectuer une reconversion professionnelle. Vous apprendrez entre autres l’animation 3D proprement dite, le trucage, les effets spéciaux, le VFX Matte Painting, le rendu 3D architecture, etc.

Cabinets de recrutement : un service rapide et efficace

Pour de nombreuses entreprises françaises aujourd’hui, que ce soit une PME ou un grand groupe, les agences de recrutement sont une solution incontournable. Elles se présentent comme une solution pour recruter rapidement et efficacement de nouveaux talents. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur le cabinet de recrutement.

Qu’est-ce qu’un cabinet de recrutement ?

Il s’agit d’une structure composée d’un ou plusieurs consultants chargés d’assurer les programmes de recrutement des entreprises clientes. Un cabinet comme Recrutwin intervient pour aider les entreprises à trouver les meilleurs candidats en mettant à contribution leurs compétences et leurs connaissances dans le domaine du recrutement.

Par conséquent, le conseil en recrutement va de l’aide à la détermination des postes, du conseil en structure, jusqu’à la définition du profil recherché, et à la présentation des candidats appropriés. L’assistance des deux parties est courante dans les phases finales de négociation, pendant la période d’essai, et même sur le long terme.

Pour étoffer votre équipe professionnelle, un cabinet de recrutement est le prestataire idéal à solliciter.

Cabinet de recrutement : comment ça marche ?

Le processus du cabinet peut varier selon la méthode d’embauche choisie. En effet, si la mission est lancée en recrutement par annonce, par le sourcing ou en approche direct, les étapes diffèrent.

Ainsi, les équipes dédiées aux missions de recrutement sont organisées autour des différentes étapes suivantes :

 

  • Un travail d’observation et de compréhension de votre environnement, votre culture d’entreprise et vos valeurs. Pour avoir ces données, le cabinet de recrutement fait en sorte de se rapprocher des candidats pour cerner leur profil et leurs différentes caractéristiques ;
  • Un échange avec toutes les personnes clé de votre projet pour analyser votre besoin de recrutement et vous conseiller sur la stratégie de recrutement la plus adaptée ;
  • La mise en œuvre des axes stratégiques définis : le chargé de recherche concentre son travail sur la recherche de candidats (traitement des candidatures, chasse de tête, sourcing, pré qualifications téléphoniques) tandis que le consultant en recrutement évalue les compétences des candidats et gère la relation client (entretiens de recrutement, passation et restitution des tests, suivi de mission avec le client, conseil) ;
  • Les candidats sélectionnés vous sont présentés à travers une short-list. Encore une fois, dans cette méthode de soutien et de conseil, les consultants du cabinet de recrutement sont toujours là pour vous aider à prendre des décisions.
  • Un suivi des candidats et des employeurs est assuré dans les premiers mois de la prise de poste pour vérifier que tout fonctionne dans des conditions optimales (intégration, adéquation entre missions et descriptions de poste, etc.).

Pourquoi passer par un cabinet de recrutement ?

 

Il est conseillé d’avoir recours au cabinet de recrutement pour des raisons suivantes :

Un gain de temps considérable

En tant que professionnel du marché du travail, les structures de recrutement apportent à l’entreprise des perspectives professionnelles sur les différents métiers et domaines d’activité. Elles permettent aux entreprises de trouver des talents dans un délai relativement court.

Une qualité de service approuvée

Fortes de leur expérience et surtout de leur professionnalisme, les sociétés de recrutement peuvent mieux évaluer les candidats. Leurs modalités d’embauche doivent être adaptées au besoin de leur client et aux qualificatifs du poste recherché.

Une visibilité garantie en matière d’annonce

Les cabinets de recrutement disposent souvent d’une grande base de données de candidats potentiels, mais cela ne les empêche pas de publier des offres d’emploi sur différents supports.