Titre de l’archive

Autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et dolore feugait.

Archive mensuelle 9 février 2019

Quelques astuces pour accroitre les profits de l’entreprise

Si une personne crée une entreprise, c’est sans doute pour se faire d’argent. Le seul problème, c’est qu’il n’est jamais facile d’atteindre son objectif. En effet, bien que l’on dispose du savoir-faire exceptionnel et d’une bonne technique, la plupart du temps, on constate que le profit ne monte pas. Mais pourquoi donc ? Tout simplement parce que vous manquez de quelques méthodes. Effectivement, il est plus que nécessaire de connaitre quelques astuces pour obtenir un profit meilleur. Mais lesquels ? Justement, c’est ce que nous allons découvrir dans cet article.

Se fixer des objectifs

Avant toute chose, il est à préciser que pour atteindre votre objectif, qui n’est autre que le fait d’accroitre son profit, il est tout d’abord important de disposer un maximum de savoir et de compétence en termes d’entrepreneuriat et de gérance d’entreprise. Par la suite, il vous faut connaitre ces quelques règles qui vous permettront d’avancer dans un meilleur avenir. Tout d’abord, il faudra vous fixer un objectif. Cela dépend entièrement de votre domaine d’activité et de vos cibles. Pour faciliter la tâche, il est préférable de lister tous vos objectifs et ensuite les classer en commençons par celui qui vous importe le plus.Au sein d’une entreprise, il est tout à fait possible de les montrer au personnel, pour que vous puissiez voir ensemble les objectifs que vous devrez atteindre. D’ailleurs, en cas de besoin il vous est toujours possible de demander l’avis d’un professionnel comme eric boustouller. En effet, il est le mieux placé pour connaitre ce qui est mieux pour vous et pour votre entreprise.

Tenir sa stratégie

Une fois que les objectifs ont été fixés, il est maintenant temps de préparer une bonne stratégie pour les atteindre. En ce sens, nombreuses sont les solutions proposées, mais la meilleure solution sera surement de discuter avec vos collègues pour connaitre ce qui convient le plus à votre entreprise. Toutefois, il est tout de même important de noter que lorsque vous fixez une stratégie, cela ne signifie pas que vous devrez apercevoir les résultats dans un mois, sinon, vous allez changer de stratégie. En effet, ce n’est pas du tout le cas. Certes, vous allez voir les résultats, mais ce ne sera pas du jour au lendemain. Cela peut prendre des mois, voire une année. De ce fait, il faut être patient. Et dans tous les cas, essayez de maintenir vos stratégies, car en les changeant, non seulement vous perdez du temps, mais vous pourrez aussi perdre de l’argent. Ainsi, il est plus que nécessaire de bien tenir sa stratégie, pour que les résultats soient plus rentables et plus satisfaisants.

Proposer une qualité impeccable

Enfin, pour apercevoir les fruits de votre travail, il est assez logique que vous offriez le meilleur produit à vos clients. Toutefois, cela ne signifie pas pour autant que vous devrez dépenser une somme importante dans la fabrication des produits, il faut tout simplement soigner la qualité, sélectionner les matières premières et choisir les bons fournisseurs. Ainsi, il est certain que vos produits seront classés parmi les meilleurs. Enfin, si vous avez besoin d’aide ou de conseils, un professionnel est à votre disposition pour vous apporter le meilleur soutien. D’ailleurs, de nombreuses entreprises ont trouvé leur succès grâce à son aide.

Les différents types de contentieux fiscaux et erreurs à éviter

Les contentieux fiscaux désignent les litiges entre le contribuable et l’administration fiscale. Les litiges proviennent d’abord de l’administration fiscale qui conteste la véracité de la déclaration d’impôts faite par le contribuable. Pour un particulier, il s’agit principalement des sources de revenus et des avoirs. Quant à l’entreprise, cela passe par la vérification de tous les livres de comptes. Les contribuables peuvent aussi engager un recours pour excès de pouvoir contre l’administration.

 

Les principaux types de contentieux fiscaux

Le contentieux fiscal est le plus souvent précédé de procédures précontentieuses. Elles visent à régler le problème sans avoir à passer par le tribunal. Dans ce cas, il y a des demandes de communication, de justificatifs ou des perquisitions fiscales.

Les principaux types de contentieux fiscaux sont :

  • Le recours en excès de pouvoir de l’administration fiscale. Il est ouvert pour poursuivre l’administration sur la base d’un acte réglementaire contesté ;
  • Le contentieux de l’imposition pour contester le calcul de la base imposable. Il s’agit aussi de contester la manière dont l’administration a procédé au recouvrement ;
  • Le contentieux communautaire pour attaquer devant l’Union européenne une disposition fiscale. Il faut que celle-ci soit estimée comme contre le principe de libre concurrence entre les pays de l’UE.

Les contentieux fiscaux touchants des particuliers dans la grande majorité concernent le calcul de l’impôt ou le recouvrement.

Comment éviter les contentieux avec la fiscalité ?

Les contentieux avec le fisc proviennent de quelques erreurs plutôt fréquentes. Pourtant, ils sont faciles à éviter. Ainsi, oublier de déclarer certains revenus entraîne des erreurs dans les déclarations d’impôts. Ils concernent les particuliers et les entreprises. Il s’agit ici des revenus du travail, des capitaux et de biens immobiliers. Le remplissage du bonus logement entraîne également souvent des erreurs, étant un peu difficile et fastidieux avec des codes à remplir. Pour les dons, ceux offerts à des institutions agréées, ont droit à une réduction d’impôt. Seulement, les montants inférieurs à 40 euros n’ont pas droit à cet avantage. Enfin, il faut savoir respecter la limite des frais de garde d’enfants. Il est de 11,20 euros par jour et par enfant. Et surtout, l’erreur la plus fréquente est l’oubli de rendre la déclaration dans les temps.

Au niveau de l’entreprise, il s’agit des irrégularités dans les livres de compte. Celles-ci constituent plus de la moitié des dossiers traités en contentieux. Ce sont les TPE et les PME qui sont les plus visées. Toutefois, certaines irrégularités sont considérées par la Commission nationale du recours fiscal comme graves. On peut citer l’absence des inventaires ou la comptabilisation fictive. Le mieux pour une entreprise est de faire appel à un cabinet avocat fiscaliste. Cela permettrait surtout de se décharger du stress inhérent à la complexité des règles juridiques et fiscales.